Cabinet de Sophrologie Laetitia FERLIN - Sophrologue Spécialisée - Toulouse

 Cabinet Paramédical : 67, rue d'Alsace Lorraine 31000 Toulouse - Haute-Garonne -Téléphone : 06.15.96.18.66

Siret 751 170 390 00023

 Page Facebook - Instagram - YouTube  - Plan du Site - Copyright 2019-2021

ECOUTER SON CORPS

Les conseils de Laetitia, sophrologue à Toulouse 

Nous avons coutume de porter attention à notre corps quand nous ne sommes pas vraiment satisfaits de lui.

 

Par exemples :  je me sens un peu trop grosse, il faut que je fasse un régime ; je ne me sens pas en forme ces temps-ci, il faut que je fasse du sport ou que je soigne mon alimentation, j’ai une douleur dans le dos, il faut que je consulte un kinésithérapeute ….. Et tout ceci constitue des attitudes très saines vis-à-vis de nous-même, mais grâce à une bonne écoute du corps, il est possible non seulement d’anticiper ces inconforts, mais aussi de vivre notre corps autrement .

 

Notre corps communique naturellement avec notre conscience pour se maintenir en bonne santé et survivre. Nous avons tous cette capacité innée à écouter les messages du corps, et si notre santé mentale nous le permet, de répondre positivement à ses besoins. J’ai faim, je mange ; j’ai soif, je bois ; j’ai sommeil, je dors……

 

Oops ! Ce dernier exemple est discutable, n’est-ce pas ? En effet,  la fatigue ne conduit pas toujours au sommeil pour la simple et bonne raison que dans nos sociétés, la fatigue du corps peut être perçue comme une faiblesse. Un être humain, sain de corps et d’esprit, se doit d’être en forme, d’être productif avec un minimum de récupération. Nous occultons donc nos besoins physiques au profit des besoins de notre métier, de notre famille, de nos amis. Le corps devient une machine de production, ou une image que nous souhaitons donner de nous-même. En réalité, nous exigeons de notre corps efficacité, performance ou alors on se laisse aller. Souvent, les actions que nous croyons faire pour être en forme et se sentir bien avec nous même, cachent en réalité un autre objectif : être plus productif, être plus fort, plus beau, plus mince, plus intelligent, plus performant ….tout ceci ne comble qu’une partie de nous-même, notre ego.

 

Dans nos sociétés civilisées, nous avons tous été éduqué en ce sens, donc il n’y a aucun jugement à avoir, et il n’y a rien à changer non plus dans ces comportements. Il s’agit ici simplement de prendre conscience que nous avons plus appris à utiliser et à évaluer notre corps que de l’écouter avec bienveillance.

 

Pourtant l’écoute du corps est fondamentale car le corps est avant source d’énergie, de bien-être, de capacités, de force,  il est régi par une intelligence à part entière, bien plus puissante que toutes les autres formes d’intelligence  dans ce monde. C'est-à-dire une intelligence indépendante du mental, de la réflexion ou même de notre volonté.

 

 En sophrologie, nous apprenons à être dans une écoute positive du corps, nous apprenons à orienter notre attention vers notre corps comme si c’était la première fois, sans jugement, sans a priori.  Cela demande une intention bienveillante vis-à-vis de nous même, et ce premier apprentissage est à la base de toute pratique en sophrologie.

 

Concrètement, être à l’écoute du corps, qu’est-ce que cela signifie ?

 

L’écoute du corps passe tout d’abord par l’observation de notre respiration naturelle en posant une main sur la cage thoracique et l’autre sur l’abdomen, nous prenons conscience de l’air qui rentre et de l’air qui sort,  du mouvement que nous produisons à respirer tout simplement sans rien modifier.

 

Nous allons ensuite nous concentrer sur notre posture le plus souvent possible. Sommes-nous assis ? Debout ? Allongé ?

 Notre colonne vertébrale est-elle droite ou arrondie ?

 Notre perception de nos points d’appuis sur une chaise, un tapis, un lit, sur le sol. Cela nous familiarise avec notre sens du toucher,  le poids du corps mais aussi la sensation de la gravité, de notre équilibre, de notre verticalité lorsque nous nous tenons debout par exemple.

 

Pour affiner nos perceptions corporelles, Alfonso Caycedo propose une vision du corps répartie en 6 systèmes correspondant chacun à une partie du corps spécifique avec sa forme, les os et les organes qu’il contient.(cf schéma corporel)

 

Outre la forme, nous pouvons être attentifs  au volume de notre corps par rapport à l’espace que nous occupons. Sentons-nous grand, petit, plus ou moins volumineux ? Il ne s’agit pas ici de se sentir énorme et commencer un régime, il s’agit de nous accueillir nous-même telle que nous nous sentons. Le ressenti est propre à chacun comme nous avons coutume de dire en sophrologie, tout est bienvenu à notre conscience.

 

Puis, la conscience du mouvement est également une source d’information importante. Ce rythme me convient-il lorsque je marche par exemple, où sont les tensions ? Dans mes jambes ? Dans mes Bras ? Dans mon cou ? Peut-être les trois à la fois.

Les sensations intéroceptives sont également à considérer : chaleur, fraicheur, lourdeur, fourmillements …

 

Toutes ces informations vont permettre à notre corps de corriger naturellement une posture ou un rythme inapproprié à notre bonne santé. Ces prises de conscience peuvent nous permettre d’économiser également de l’énergie dans certaines parties du corps qui n’ont pas forcément besoin d’être en tension lors de tel ou tel mouvement.

 

Cette capacité à nous accueillir, en toute objectivité,  en tant que « corps humain » dans un premier temps, permet une certaine clarification de la conscience et donner une orientation juste et positive à nos objectifs d’amélioration.

 

Après cette prise de contact avec le corps, à force d’entrainement et de répétition, l’intelligence du corps se manifestera sans que vous ayez besoin d’y réfléchir au préalable, sans même vous fixer d’objectif. Plus nous apprenons à nous connecter au corps, et plus nous sommes en mesure de reconnaitre cette énergie vitale qui circule jusque dans nos organes, jusque dans nos cellules. Nous pouvons même apprendre à l’orienter grâce à l’intention de notre respiration notamment.

 

Savoir écouter son corps, ses sensations, ses limites, c’est garantir sa bonne santé, c’est savoir trouver un sommeil réparateur, ou réguler notre stress par exemple sans avoir besoin de produits chimiques dont les effets ne seront que temporaires.

 Notre corps est naturellement bienveillant, doté de sa propre intelligence et toute souffrance qui peut en émerger est simplement l’information que vous ne l’avez peut-être pas suffisamment écouté pendant plusieurs années. Si tel est le cas, ne vous culpabilisez pas car chaque écoute positive (sans a priori et sans jugement) a des effets bénéfiques colossales sur toute votre biologie. Il n’est pas nécessaire de tout comprendre mentalement. Aimer son corps pour tout ce qu’il nous permet d’accomplir, pour le bien qu’il nous procure, le renforcera et les bénéfices iront bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer. Il suffit d’en faire l’expérience et de stimuler cette capacité d’écoute, cette capacité d’amour vis-à-vis de vous même. C’est un acte de foi vis-à-vis de ce corps qui vous accompagne depuis toujours, faire confiance à l’intelligence innée qui nous habite est une expérience humaine extraordinaire.

 

 

Lætitia FERLIN

 

Sophrologue certifiée

Cabinet Paramédical de Toulouse

06.15.96.18.66

laetsophro@gmail.com

 

Cette lecture vous a plu ? Découvrez d'autres articles en consultant mon Blog

Bon Sens et Sérénité - Le Blog d'une Sophrologue

Cabinet de Sophrologie Laetitia FERLIN

Sophrologue Spécialisée - Toulouse

 Cabinet Paramédical : 67, rue d'Alsace Lorraine 31000 Toulouse - Haute-Garonne

Téléphone : 06.15.96.18.66 

Siret 751 170 390 00023 

Facebook - Instagram - YouTube - Plan du Site

Copyright 2019-2021