Cabinet de Sophrologie Laetitia FERLIN - Sophrologue Spécialisée - Toulouse

 Cabinet Paramédical : 67, rue d'Alsace Lorraine 31000 Toulouse - Haute-Garonne -Téléphone : 06.15.96.18.66

Siret 751 170 390 00023

 Page Facebook - Instagram - YouTube  - Plan du Site - Copyright 2019-2021

La Confiance en soi - Le point de vue de Laetitia, sophrologue à Toulouse

Confiance en soi ou Conscience de soi.

 

En psychologie, cette expression de « confiance en soi » est une notion souvent utilisée lorsqu’il s’agit pour l’individu d’évaluer sa capacité à atteindre un but ou un objectif dans sa vie.
La confiance en soi repose principalement sur trois piliers : l’estime de soi, un sentiment de capacité à se réaliser ou à atteindre des buts définis, et un relationnel équilibré. Cependant, selon les expériences de chacun, la confiance en soi peut se trouver  fragilisée. Heureusement, il existe des astuces et des solutions pour mieux se comprendre soi-même. Retrouver confiance en soi est indispensable à l’équilibre et au bien-être.

 

Les 3 origines de la confiance en soi 


L'estime de soi 
Suis-je une personne digne d'être aimée ? En dehors de mes actions ou en dehors de ma relation aux autres,  ai-je de la valeur à mes yeux ?
L'estime de soi concerne en particulier le MOI, à savoir comment je me ressens vis-à-vis de moi-même. Suis-je plutôt fière de la personne que je suis ? Ou est-il difficile pour moi d'assumer mes défauts ?
Cet aspect de notre vie intérieure se construit dès l'enfance. La confiance en soi semble impossible sans avoir d'estime de soi. Le facteur « réussite » n'entre pas en ligne de compte concernant l'estime de soi. En effet, nous pouvons connaître de nombreuses réussites et cependant manquer d'estime de soi.


Les compétences personnelles 
Ai-je confiance dans mes actes, dans mes décisions, dans mes projets, même si les autres n'y croient pas ? Suis-je capable d’atteindre mes objectifs ?
La capacité à faire telle ou  telle action, est ce qui rapproche le plus de la notion de « confiance en soi », au sens strict du terme. Avoir confiance en soi, c'est avoir la foi, la conviction,  la croyance ferme que je peux réaliser telle ou telle chose, peu importe l’environnement et les circonstances.
La confiance en soi relève également d'un sentiment de compétences personnelles qui peut s'acquérir très tôt, en fonction de l’entourage et grâce aux expériences de la vie notammment.


L'affirmation de soi 
Ai-je un bon relationnel ? Est-il facile pour moi d'exprimer mon avis tout en respectant celui des autres, sans besoin de juger ?
Parce qu'il est plus facile de s'apprécier soi même lorsque les autres sont bienveillants avec nous,  lorsque nous nous sentons soutenus, nous avons tendance à avoir plus facilement confiance en nous.
D’autre part, savoir exprimer nos opinions,  nos besoins, nos désirs, nos émotions, en respectant ceux des autres est primordial pour entretenir de bonnes relations, saines et constructives.
De plus, quels que soient nos projets, nous avons toujours besoin d'une autre personne pour atteindre nos objectifs ? Personne ne parvient à réaliser ses rêves et ses ambitions sans un minimum d'entraides.  C’est pourquoi, il est sage de le reconnaître avec humilité et gratitude. 
S'affirmer ne signifie donc  pas s'imposer à l'autre, mais apprendre à coopérer avec lui.

 

Les schémas  du manque de confiance en soi et quelques astuces


1. Je ne suis pas capable….

 

Le premier écueil à éviter est de se juger constamment. Cette auto-critique alimentée par le mental tyrannique n'est en rien une réalité. Il s'agit ici souvent d’un schéma de pensée intégré durant l'enfance, comme un scénario intérieur mécanique qui vient renforcer ce sentiment d'incapacité. 
Apprendre à passer à l'action graduellement, c'est-à-dire en choisissant d'effectuer de petites tâches pour commencer, puis continuer avec des tâches de plus en plus importantes,  va venir renforcer un sentiment d'efficacité.
Enfin, il convient ici d'intégrer une bonne fois pour toute, l'idée que les autres ne sont pas meilleurs que vous.

 

2. J'ai besoin qu'on m'aime, qu'on m'apprécie, qu'on m'approuve…


Pour sortir de ce schéma, il convient dans un premier temps, d’apprendre à exprimer vos opinions, vos désirs, en toute sérénité,  même s'ils sont différents de ceux des autres. Puis, apprendre à poser des limites pour se faire respecter.
Il est aussi important de ne pas idéaliser l'opinion d’autrui nous concernant car cette dernière diverge souvent d'une personne à l’autre. Que les avis soient positifs ou négatifs à votre sujet, la force c’est aussi de savoir être bienveillant(e) envers soi-même.

 

3. Je me trouve nul (le)


Cette pensée est particulièrement néfaste et douloureuse pour celle ou celui qui l’expérimente. Ici, la solution est de se déconditionner de fausses croyances,  d’éviter de tout généraliser et surtout d’apprendre à relativiser. 
Prendre le temps de reconnaitre nos points forts en toute objectivité. Aucun être humain n’est « nul » en toute chose ou en tout aspect de sa vie. Il y a forcément un ou plusieurs domaines où vous êtes doué (e) et efficace, un domaine dans lequel  vous vous êtes démarqués dans votre vie.
 Si rien ne vient à votre esprit car il peut être difficile d’être objectif avec soi-même, demander à un proche quels sont vos qualités, vous pourriez vivre de belles prises de conscience.


4. Je dois toujours faire mieux, faire plus…


Ici, il est davantage question de perfectionnisme. Donc,  relativiser les échecs en les transformant en apprentissage va être fondamental pour se sortir de ce schéma de croyance.
 Tout n’est que question de perception, c'est vous seul qui choisissez le regard que vous portez sur vos expériences. D'autre part, il est essentiel d'apprendre à hiérarchiser vos priorités et vous libérer de l’attente des autres. 

 

5. Je n'arrive jamais à me décider 


C’est un schéma qui vous met, plus ou moins consciemment, dans l’impossibilité d’agir ou un moyen de vous soustraire à votre responsabilité. Ici, la solution serait de structurer votre pensée de manière à clarifier les avantages et les inconvénients de chaque situation. 


6. Je me fais toujours du souci


Comprenez simplement que la peur n’évite pas le danger, en revanche vous avez raison de rester prudent. L’idée serait d’atténuer ce sentiment anxieux pour qu’il ne devienne pas un état constant. Derrière ce schéma, se cache beaucoup de bienveillance mais cela ne doit pas être au détriment de la joie de vivre. C’est un juste équilibre à trouver en se posant la question :
Suis-je en sécurité ici et maintenant ?
 Revenir dans le présent, vivre la pleine conscience à travers vos cinq sens, vos perceptions sensorielles sont les meilleurs outils pour retrouver paix intérieure et sérénité.

 

Pour conclure, la confiance en soi est possible en acceptant d’être bienveillant(e) avec soi-même, de s’aimer soi-même sans égoïsme mais avec la cosncience que prendre soin de soi, c’est aussi prendre soin des autres . Agir concrètement est également primordial dans cette conquête de la foi en soi-même. Aucune confiance en soi n’est possible sans action. Plus vous mettrez des actions en place dans votre vie, et plus vous trouverez la force de vous affirmer auprès des autres, tel un cercle vertueux. 

Lætitia FERLIN

Sophrologue spécialisée

Cabinet Paramédical de Toulouse

06.15.96.18.66

laetsophro@gmail.com

 

Cette lecture vous a plu ? Découvrez d'autres articles en consultant mon Blog

Bon sens et sérénité - Blog d'une Sophrologue Passionnée

Cabinet de Sophrologie Laetitia FERLIN

Sophrologue Spécialisée - Toulouse

 Cabinet Paramédical : 67, rue d'Alsace Lorraine 31000 Toulouse - Haute-Garonne

Téléphone : 06.15.96.18.66 

Siret 751 170 390 00023 

Facebook - Instagram - YouTube - Plan du Site

Copyright 2019-2021